Le monde est de plus en plus écologique !

Et les villes font tout ce qu’il faut pour « bouter » les conducteurs hors de chez elles: rue à sens unique, parking payant, zone bleue, gendarmes couchés empêchant d’aller vite, sans parler des radars aux feux tricolores qui traquent les automobilistes grillant le feu ! 😉
Et donc, il y a de nombreuses raisons d’opter pour le « deux roues ».

On a tous un vieux vélo où on peut en trouver facilement dans un magasin spécialisé dans la vente de vélos usagés. Ce qui fait que si on ne désire pas utiliser le vélo en mode « sport », on peut trouver son bonheur.
Pour quel avantage ?

Tout d’abord, les médecins disent qu’« une personne qui se met au vélo reprend en main sa santé ». Il suffit de quelques kilomètres par jour pour que le coeur retrouve une seconde jeunesse, et pas besoin de s’exercer en montée ! Le trajet moyen domicile/travail n’est que de 3,5 kilomètres.
A vélo, on dépasse les autos dit la chanson, et pas qu’à Paris. Comme les rues ne sont pas encore envahis par les cyclos, on peut ( en respectant le code de la route ) double les véhicules motorisés facilement. Moteur, justement parlons en: car il existe maintenant des vélos avec assistance électrique qui permettent donc de se déplacer sans effort ( ou presque ).
Autre élément non négligeable, vous pouvez vous « garer » un peu partout avec un vélo alors qu’avec une voiture, il est parfois ardu de trouver le place à l’endroit où on veut aller.

Et si vous ne désirez pas investir dans un vélo, les Velib, Metrovelo, Velov existent et leur utilisation peut être intéressante puisque certains employeurs prennent en charge tout ou partie de leurs abonnements.

Mais attention, le vélo n’a pas que des avantages !
Il a quelques inconvénient mimimes: ainsi quand il pleut, il faut être bien couvert tout d’abord mais aussi « se battre » contre les éléments atmosphériques ( rouler contre le vent n’est pas si facile ).
Autre élément contre lequel je me bats : la sécurité ! Le casque fait partie des obligatoires quand on circule en vélo, que ce soit pour un grand ou un petit parcours, comme la ceinture de sécurité, il faut toujours l’attacher car tomber de vélo peut entrainer des traumatismes craniens, même à petite vitesse.
Ne pas oublier également les feux à l’avant et à l’arrière, et des vêtements réfléchissants qui permettront aux autres usagers, surtout les automobiles dont vous êtes aussi parfois, de rouler en faisant attention à vous !