Lorsque l’été arrive, la principauté de Monaco, située tout près de la frontière franco-italienne, se transforme en véritable vitrine de produits de luxe ! Comment ne pas être impressionné par ces palaces, yachts ou encore boutiques de luxe qui façonnent le paysage du rocher (surnom donnée à la principauté monégasque à cause de cet imposant plateau rocheux qui surplombe la ville)… Tout est fait pour que les populations aisées se sentent à l’aise et profitent pleinement de leur séjour sur la cote méditerranéenne.

Monaco : le diamant pur

Aujourd’hui, Monaco est connu pour être l’une des villes-pays les plus chères du monde. Dans certains quartiers de la principauté, le prix au mètre carré peut atteindre les 35 000 euros. De quoi faire réflechir lorsque l’on sait que le 16ème arrondissement, un des quartiers chics de Paris, possède un prix moyen au mètre carré de 9400 euros…
Les nombreux habitués, qui arpentent les rues monégasques durant la période estivale, privilégieront eux les hôtels luxueux. Mieux vaut être large au niveau du budget. Passer une semaine avec toute sa petite famille dans un de ces palaces de rêve peut facilement dépasser les 10 000 euros. Alors si vous désirez limiter les dépenses, il serait préférable de se loger dans une des villes limitrophes : Roquebrune-Cap-Martin, Cap d’Ail ou La Turbie. Bien que ces villes soient très prisées, elle proposent néanmoins des tarifs qui restent raisonnables et abordables.

Quand la rue prend des allures de défilés

Il est impossible de se balader dans Monaco sans être interpellé par la place centrale qu’ont les accessoires et vêtements de luxe dans la vie de la population monégasque ou de ses habitués qui viennent y séjourner durant leurs vacances. Les femmes comme les hommes n’hésitent pas à dépenser des sommes exorbitantes pour dégoter la dernière montre Rolex dans les magasins de la principauté ou sur la toile au cas où leur magasin favori ne disposerait pas de la montre de leur rêve. Sur chrono24. par exemple est référencé plus de 100 000 montres. De quoi faire le bonheur de ces privilégiés !