C’est un terme que vous avez souvent du entendre mais qu’est-ce qu’exactement que la maintenance ?

Quand j’ai entendu ce terme pour la première fois, je devais avoir à peine plus de 15 ans mais j’ai su que ce terme serait important pour le reste de mon existence.
Il faut savoir qu’avec l’essor de la technologie et notamment de l’informatique, les opérations de maintenance sont devenues essentielles pour de nombreuses entreprises. que l’on travaille dans une une entreprise spécialisée dans la vente d’équipement industriel d’occasion ou dans une société qui produit différents éléments de consommation quotidienne, l’arrêt de machine est une perte d’argent. Aussi, il vaut mieux prévenir que guérir … et donc intervenir sur les machines avant d’y être obligé, car généralement cela ne nécessite pas un arrêt total des équipements ( ou un arrêt momentané ) alors qu’une panne oblige l’arrêt prolongé.
Que faut-il faire donc pour éviter ces arrêts de production ?

Selon l’Association Française de Normalisation ( AFNOR ), il y a deux types de maintenance dont la première est préventive et la seconde corrective. La maintenance industrielle est donc une opération destinée à maintenir un équipement en état de fonctionnement parfait, ou pour le réparer pour qu’il puisse assurer un service bien précis.
Pour organiser une maintenance et faciliter la prise de décision, l’AFNOR indique 5 niveaux de maintenance:
– Niveau 1 : réglage simple préconisé par le constructeur de l’équipement ;
– Niveau 2 : dépannage par échange standard des éléments prévus via un technicien habileté ;
– Niveau 3 : identification et diagnostic des pannes avec ou sans échange de constituant et réalisé par un technicien spécialisé ;
– Niveau 4 : travaux importants de maintenance corrective ou préventive autre que la rénovation et la reconstruction, confiés à une équipe disposant d’un encadrement technique ;
– Niveau 5 : rénovation, reconstruction et réparation importante confiées à tout un atelier de maintenance ou un prestataire de service.

La gestion de la maintenance peut ainsi être réalisé soit par un spécialiste, soit par l’utilisateur habituel. Et le coût est bien entendu différent mais ce n’est pas pour cela qu’il faut négliger cette opération.
Regardez ce qui se passe quand vous subissez une panne de courant à la maison et que vous ne savez pas où se trouve les bougies. Non, seulement vous ne pouvez rien faire chez vous mais vous ne pouvez même pas vous déplacer sans le risque de vivre une catastrophe encore plus conséquente.

La plus grosse opération de maintenance est le remplacement de l’équipement technique … et c’est une « chose » qui arrive malheureusement. Non, pas par « obsolescence » mais parce que la technologie évolue.