Non, je ne suis pas fou ! ( quoique diront certains )

Il y a une énorme différence entre VTT et VTT selon le pays dans lequel vous vous trouvez.
En effet, si vous désirez emprunter les sentiers VTT au Québec, et balisés comme tel, ce n’est pas un vélo dont vous allez avoir besoin. Car chez nos cousins d’outre-atlantique, ce n’est pas de deux roues dont il est question avec cet acronyme mais d’un véhicule à quatre roues.
Il y a plus de plus 47 000 membres répartis dans 140 clubs fans de VTT, qui sont en fait des quads. Ces véhicules ont bouleversé l’accessibilité du Québec notamment. D’abord utilisé en tant qu’utilitaire par les travailleurs agricoles ou les amateurs de chasse et de pêche, le quad est devenu un moyen de parcourir par toutes saisons les chemins de la région.

Il y avait les moto-neiges, il faut désormais compter sur les quads. A bord de votre Quad, donc « VTT », vous pourrez découvrir les différents circuits touristiques depuis, par exemple, Rivière-du-Loup dans le Bas-Saint-Laurent jusqu’à Victoriaville dans le Centre-du-Québec en passant par la rive sud de Québec et Sainte-Marie de Beauce dans la région de Chaudière-Appalaches. Non seulement les cartes GPS vous permettront de vous repérer facilement, même en cas de fortes chutes de neige, mais différents sites se sont créées permettant de connaître l’état des sentiers. Ainsi, vous ne risquez pas d’être perdu.

J’ai déjà eu l’occasion de faire de nombreuses sorties en vélo tout-terrain en France, et j’ai adoré cette liberté qui s’offre à nous. Comme j’ai adoré mes promenades en moto-neige au Québec avec, cela dit, plus de contraintes: eh oui on est sur des skis dont on ne peut pas aller partout non plus. J’aimerai bien tester ces quads. Il faut dire que l’économie locale fait tout pour attirer ls éventuels touristes à utiliser ce moyen de locomotion pour découvrir la belle province. Ainsi, Ce « sport de plein air » est un activité pour toute la famille !
Attention, cependant, la pratique du Quad obéit à quelques règles qu’il vaut mieux respecter si on ne veut pas avoir de problèmes avec les forces de l’ordre. Ainsi, si l’âge minimum pour conduire est de 16 ans, le conducteur doit avoir son permis de conduire s’il désire traverser une route habituellement utilisée par les automobilistes, sin on l’amende est de 500 dollars canadiens pour les parents de l’enfant mineur.

Tout bon à savoir si vous comptez vous rendre au Québec lors de prochaines vacances…