Abordons encore une fois le domaine médical. Il est vrai que cela concerne tout le monde, et il y a de nombreux mots que l’on entend ici ou là.

orthese-podiatreEt un terme que l’on entend parfois sans savoir ce que c’est réellement, ni à quoi çà sert.
Et pourtant, on en entend parler de plus en plus. Pour faire simple, disons que une orthèse est un appareillage destiné à compenser une fonction absente ou déficitaire, ou à assister une structure articulaire ou musculaire, en stabilisant un segment corporel pendant une phase de réadaptation ou de repos. Il ne faut pas la confondre avec la la prothèse, qui est destiné elle à remplacer un élément manquant.

Une orthèse est soit statique ou fixe, en stabilisant un un poignet afin de permettre le mouvement des doigts. Elle peut aussi être articulée pour aider à un mouvement absent ou déficitaire ( dans ce cadre, « l’araignée » est bien connu des « paralysés » des doigts pour les aider à tendre leurs phalanges ). Si vous avez de soucis au pied, il fautconsulter un podiatre sans tarder qui vous en dira plus sur la pose ou non d’une orthèse pour améliorer votre vie quotidienne.

Réaliser le plus souvent sur mesure par un orthoprothésiste, un ergothérapeute (principalement pour les membres supérieurs, en centre de rééducation), un podo-orthésiste ou un orthopédiste-orthésiste, l’orthèse s’adapte du mieux possible aux difficultés rencontrés par le patient. Il existe également des orthèses « prêts à porter » en pharmacie, qui sont ajustables via des sangles amovibles, et en différentes tailles. Au niveau de la prise en charge par la sécurité sociale, celle-ci doit faire l’objet d’une demande justifiée.

En général, les orthèses sont utilisés pour :
– une immobilisation de repos: par exemple pour le canal carpien souvent douloureux, la pose de cet appareillage permet de soulager le patient, qui peut alors dormir sans mal,
– une mobilisation statique: notamment en orthopédie afin que la personne puisse constamment à se mouvoir,
– une mobilisation dynamique: l’orthèse peut permettre un mouvement qui était devenu impossible ou difficile ( exemple: extension des doigts ),
– une restriction: pour empêcher un mouvement « anormal »,
– de compression: utilisé pour avoir de « belles » cicatrices généralement,
– de fonctionnalité: pour bloquer une articulation tout en permettant la mobilisation de l’articulation.

Bien souvent, dans le langage courant, le mot « genouillère », « coudière » est utilisé au lieu d’orthèse. Mais il existe des orthèses pour tout: orthèse mandibulaire ( notamment pour traiter les apnées du sommeil ), orthèse plantaire …