Alors que les Marques françaises n’arrivent pas à s’implanter aux USA, les constructeurs japonais n’ont aucun mal à être présent de l’autre côté de l’Atlantique et réussissent à vendre à la population locale.

Nuançons néanmoins ces propos car Renault arrive à vendre ses véhicules … Nissan !
Est-ce le « made in France » qui effraie alors ? Cette réponse serait fausse car désormais les voitures sont fabriquées un peu partout dans le monde et la Toyota Yaris qu’un américain achète est généralement issu de l’usine de Valenciennes, comme d’ailleurs la Smart de Mercedes-Benz, fabriqué en Lorraine.
Alors pourquoi, un américain se rend plus facilement chez un concessionnaire du constructeur Mazda que chez un représentant Renault ?Tout simplement parce que la Marque au losange a décidé de se retirer de cette partie du monde après plusieurs échecs d’implantation. Il faut dire que les habitudes et les normes américaines n’ont pas aidé les constructeurs tricolores.

Ainsi, si en France les véhicules Diesel sont une part importante des ventes des constructeurs, aux USA et au Canada, ce carburant n’est pas dominant, l’essence ne subissant pas les mêmes taxes que dans l’hexagone. Par ailleurs, les conducteurs américains sont habitués aux grosses voitures avec une boîte de vitesse automatique alors qu’en France, on pense petite voiture à boite de vitesse manuelle. Difficile de s’adapter donc.
Dans les années 50 cependant, l’ancienne régie nationale a connu le succès aux USA. C’était le temps de la célèbre Dauphine. Mais malheureusement, les produits chimiques utilisés pour déneiger les routes en Amérique sont différents de ceux utilisés en France et la voiture française rouillait en hiver.
Quelques années plus tard, la Marque française a même racheté une marque américaine pour gagner en notoriété mais le réseau de garagistes au nom de Renault était trop peu nombreux pour répondre à d’éventuels clients.
Une alliance avec Mitshubishi a même été passé pour que cette entreprise distribue des véhicules Renault mais l’accord a finalement été dénoncé.

Et Peugeot dans tout çà ?
Presque 25 ans que le Lion a quitté les USA, après y avoir passé quand même 33 ans et y avoir notamment vendu de nombreux exemplaires de sa 405. Mais les véhicules proposés ne correspondaient pas aux volontés américaines, même si la 403 avait su séduire le lieutenant Columbo. 😉
On entend parler de temps en temps, tel un vieux serpent de mer, du possible retour de la Marque du Doubs aux USA mais il semble que la prise de participation par une société asiatique dans l’entreprise laisse à penser que c’est plus la Chine, pays émergent qui verra Peugeot prochainement.

De leurs côtés, les Marques asiatiques ont su non seulement s’adapter à ce marché qui n’est pas aussi loin que pour les européens.