L’entretien d’embauche fait désormais partie du chemin de recrutement de nombreuse sociétés.

Que celui-si soit réalisé par un cabinet spécialisé comme metiviergroupeconseil.com, ou directement par la direction des ressources humaines de l’entreprise, il y a des questions auxquelles un postulant doit se préparer à réponse.
En voici donc quelques unes:

Souvent l’interlocuteur comme par un « parlez-moi de vous ».
cette question a deux buts, vous mettre à l’aise pour commencer l’entretien mais aussi analyser la façon dont vous allez vous exprimer: clarté, concision, qualité de l’information.

Ensuite, « Pouvez-vous me parler d’une expérience professionnelle dont vous soyez particulièrement fière » est une bonne suite.
Cette interrogation a pour but de voir si vous avez eu des responsabilités et si vous avez su les assumer, en ayant obtenu des succès dont vous êtes fier.

Une fois vu le côté positif, le recruteur va embrayer sur le côté négatif d’une situation:
Quelle est l’expérience professionnelle pendant laquelle vous avez du surpasser des problèmes ou des obstacles ? Qu’avez-vous fait pour résoudre les problèmes rencontrés ?
Les problèmes sont monnaie courante en entreprise, ne pas en avoir rencontré est « suspect ». Le recruteur cherche à savoir si ces difficultés vous ont fait peur, si c’est à cause d’elles que vous avez quitté l’entreprise, si vous ne vous êtes pas fait d’une montagne un désagrément minime…

Si vous avez un CV divers et variés, une question peut alors poindre » « pourquoi avoir décidé de choisir cette formation ? ». On veut alors savoir si vous assumez vos choix ou si ceux-ci vous ont été dicté par quelqu’un, par une situation particulière.

Passé l’aspect professionnel, celui qui va vous faire parler l’entretien voudra en savoir un peu plus sur vous, notamment en vous interrogeant sur vos passions. Mais attention, car ce moment est délicat. Bien souvent, la personne interrogée se sent à l’aise et « se lâche ». Mais attention car le recruteur continue à vous analyser et va donc essayer de mieux comprendre l’intégralité de votre personnalité.

Souvent, on va vous demander quels sont vos points forts mais aussi vos points faibles.
Bien souvent, on trouve les premiers mais on a plus de difficulté pour les seconds. Or tout le monde en a. Le recruteur désire connaître les risques qu’il va prendre en vous embauchant. il faut alors décrire vos défauts, mais aussi surtout les mesures que vous avez prises pour corriger ces défauts. De ce fait, vos points faibles seront gommés par votre plan d’action pour les faire disparaitre.

Il y a encore de nombreuses questions qui peuvent vous déstabiliser, aussi il faut se préparer à chaque entretien … car c’est comme en sport, ce n’est que la répétition qui permet la perfection.