Crédits photo : Canva

Bien qu’existant depuis une décennie environ, les crypto-monnaies ont signalé leur présence au monde de façon explosive en 2017. Cette année fut en effet celle de toutes les extravagances et exagérations, avec des taux de croissance et une volatilité encore jamais vus pour des actifs financiers. D’autant plus que ceux-ci ont la particularité d’être intangibles. Certaines crypto-monnaies ont ainsi vu leurs cours s’apprécier de plusieurs centaines de milliers de pourcent. L’une d’entre-elles a même réalisé une performance de plus de 1.000.000% en quelques mois.

Des influenceurs connus

Mais le fonctionnement atypique de ce marché laisse toutefois les experts perplexes. Aucune théorie n’a jusqu’ici réussi à exposer clairement les différents générateurs des tendances observées sur le marché. Cependant, après des années d’observation quelques redondances commencent à prendre forme. Du moins sur le court terme.

Il a ainsi été noté une corrélation entre le mouvement du cours d’une crypto-monnaie et l’activité de certaines plateformes d’échanges, les plus grosses en l’occurrence.

En effet, Binance a annoncé au début de ce mois de septembre que sa plateforme prendrait désormais en compte le Bitcoin Diamond, l’un des tous derniers forks du Bitcoin. Quelques heures après l’annonce, le cours du Bitcoin Diamond a enregistré une croissance explosive.

Vers la fin de l’année 2017, il a également été constaté une augmentation particulière du cours du Bitcoin Cash. Ainsi, quelques heures après l’annonce de son arrivée sur la plateforme américaine Coinbase, sa valeur marchande s’est appréciée de 70%. Il en a été de même pour de précédentes intégrations de crypto-monnaies telles qu’Ethereum et Litecoin qui
ont également connu un accroissement ponctuel de leur valeur peu de temps après l’annonce.

Alerte au délit d’initié ?

Selon certains experts, le niveau faramineux des opérations transitant par les plateformes d’échange du calibre de Binance et Coinbase permet à ces marchés de soutenir les cours, et les influencer dans une certaine mesure. D’aucuns crient même déjà à des manipulations de marché, le délit d’initié étant l’accusation qui revient le plus souvent.

Coinbase a notamment été mis en cause en 2017 suite à l’augmentation du cours du Bitcoin Cash. Mais après une enquête interne, la plateforme a annoncé qu’aucune irrégularité n’a été constatée. Malgré l’absence de régulation, les responsables de la plateforme d’échange assurent avoir pris un ensemble de dispositions pour prévenir ce genre d’écarts. Coinbase interdit notamment à ses employés toute opération sur une crypto-monnaie au moins un mois avant son intégration sur la plateforme.

Du côté de Binance, aucune déclaration n’a été faite sur le sujet mais la plateforme ne s’étant pas encore retrouvée au coeur d’un véritable scandale de délit d’initié, la plupart des analystes préfèrent prendre des gants pour se pencher sur la question.

Un danger plus grand


Crédits photo : Pixabay
Certes l’annonce d’une mesure spéciale en faveur d’une crypto-monnaie par les grosses plateformes d’échange fait grimper le cours de cette dernière. Mais avec ces marchés le principal risque de dévaluation de ces actifs vient le plus souvent d’activités exogènes : le piratage notamment.
Récemment au Japon, c’est la plateforme d’échange Zaif qui a été la cible d’une attaque lors de laquelle environ 60 millions de dollars US en crypto-monnaie ont été dérobés. Pour cette raison, il est recommandé de choisir au mieux vos plateformes d’échange.