Depuis deux quinquennats, la vie du président est devenu si ce n’est le quotidien des médias, en tout cas une bonne source d’articles.

nkm-divorceEntre un président qui annonce son divorce pendant son mandat et celui qui quitte sa compagne pour rejoindre une actrice près de l’Elysée, il y a de quoi faire.
Et alors que la bataille pour savoir qui va représenter la droite et la gauche à la prochaine élection présidentielle, les médias ne se sont pas encore intéressés aux divers candidats potentiels.
Et l’info dont il est question ici est passé plus que discrètement sur les chaines de télévision et les stations de radio.

Je ne dirai pas que si l’information concernait un homme, elle prendrait plus de place mais on peut s’interroger sur le traitement de faveur que reçoit ainsi Nathalie Kosciusko-Morizet, puisque c’et d’elle dont il est question. Celle qui vient d’annoncer sa candidature à la primaire de droite destiné à désigner le candidat à l’élection présidentielle de 2017, a annoncé elle même au magazine « Elle » qu’elle s’était séparée de celui qu’elle avait rencontré en 1997. Homme de l’ombre, comme il se définissait lui même, Jean-Pierre Philippe, n’est pas du même bord politique que son, désormais, ex-femme. Ancien maire de Villefontaine en Isère, il est également plus âgée que NKM.

Bien entendu, l’annonce de la séparation n’est qu’un épiphénomène, des personnes qui se séparent il y en a tous les jours … et on en fait pas des articles. Mais quand il est question d’un homme ( ou d’une femme ) politique, généralement les medias en parlent plus.
Mais il semble que la communication de celle qui aspire à devenir la première femme présidente de la république française a surement coupé l’herbe sous le pied des « journalistes ». En effet, pour mieux vivre « ce combat », Nathalie Kozciusko-Morizet a donc choisi de communiquer par elle même. Et pour mieux brouiller les pistes, elle a décidé de le faire la même semaine où elle annonce sa candidature à ce qui intéresse, pour le moment, les journalistes, c’est à dire « la primaire de droite ».

Sans vouloir renter dans des débats « personnels », il ne fait aucun doute qu’à un autre moment certains journaux auraient fait les choux-gras de cette annonce. Mais, pas en ce moment, c’est çà l’information … est-ce d’ailleurs une information ? ou un communication ?